Loutre de Bibliothèque, le retour!

C'est la rentrée! Et qui dit rentrée, dit retour du blog. Après un certain temps de travaux, me revoici avec un blog tout beau, tout neuf et (presque) terminé. Quelques petits détails vont probablement encore changer mais le plus gros est fait. Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'y ai mis tout mon coeur, et j'espère vraiment que cette nouvelle version vous plaira!
Après de longues hésitations, j'ai laissé les anciens articles en l'état (par flemme, notamment) mais je fais de mon mieux pour que les nouveaux soient plus agréables à lire. Un formulaire de contact a également fait son apparition! Vous le trouverez dans la barre du menu. Je prévois aussi de mettre en place une newsletter bientôt.
Pour résumer: des changements, d'autres encore à venir et une jolie aventure pleine de lectures qui recommence!

Daphné

29 mars 2017

[Lecture n°23] "Amok/Lettre d'une inconnue/La Ruelle" - Stefan Zweig

Amok, ou le fou de Malaisie
Lettre d'une inconnue
La ruelle au clair de lune
(VO: Der Amoklaüfer, Briefer einer Unbekannten/Verworrene Erinnerugen)

Nouvelles écrites par Stefan Zweig
Traduites de l'allemand (Autriche) par Alzir Hella et Olivier Bournac
Editeur: Le Livre de Poche
Genre: Contemporain, Classique

Résumé:
La passion en ce qu'elle a d'irrésistible et de semblable à la folie. Entre frénésie sanguinaire et amour fou, la passion peut changer quelqu'un. C'est cette passion, parfois poussée à l'extrême, que l'auteur a choisi d'exprimer dans ces trois nouvelles.


Commencé le 15 mars 2017
Terminé le 19 mars 2017

Je ne connaissais pas du tout Stefan Zweig avant de lire ces trois nouvelles. Quand je dis que je ne connaissais pas du tout, comprenez "je n'avais jamais lu aucune de ses oeuvres" hein. Je ne vis pas dans une grotte non plus ;) Lettre d'une inconnue faisant partie du baby-challenge (catégorie classiques) de cette année, j'ai sauté sur l'occasion pour (enfin) lire quelque chose de cet auteur. J'ai donc lu 3 nouvelles pour le prix d'une (façon de parler).

Déjà, la première chose que l'on remarque en lisant ces trois nouvelles, c'est que Stefan Zweig a quelque chose aime bien écrire à propos de passions aussi soudaines que violentes. Chacune des nouvelles raconte l'histoire de quelqu'un de fou d'amour ou fou.. tout court.

Dans Amok, un médecin raconte au narrateur ce qui lui est arrivé en Malaisie: sa passion soudaine pour une dame à qui il refuse de lui accorder le "petit service" qu'elle lui demande. Pour parler plus familièrement, il pète complètement les plombs. Et on ne sait pas trop si c'est de l'amour fou ou de la folie soudaine.
Dans Lettre d'une inconnue, un homme reçoit une lettre d'une femme qui l'a aimé depuis sa jeune adolescence alors que lui n'a jamais fait attention à son existence (oui, un peu maso la fille).
Et dans La ruelle au clair de lune, un homme (oui encore) entre dans un établissement dans lequel il assiste à l'humiliation d'un autre homme par une femme. Plus tard, cet homme va le rattraper pour lui expliquer les raisons de cette humiliation.

Même si j'ai beaucoup apprécié Amok, j'ai quand même eu une préférence pour Lettre d'une inconnue. Cette fille qui s'accroche à celui qu'elle considère comme l'amour de sa vie pendant des années et des années, alors que celui-ci n'est vraiment qu'un goujat, avec quelque chose de fascinant, dans le sens "maispourquoiellefaitça?!". La ruelle au clair de lune m'a laissée assez indifférente. Je ne saurais pas dire pourquoi.

Ce n'était pas un coup de cœur mais je suis contente de les avoir lues quand même.

* * * * *

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire