11 nov. 2017

Le Noeud de la Sorcière




Roman écrit par Deborah Harkness
Publié chez Le Livre de Poche (VF)
Disponible en Anglais (USA) chez Penguin Books
Lu en Français - 954 pages

"- [...] Les êtres humains ont échafaudé ces histoires sur la lune et les créatures nocturnes parce qu'elles représentent l'inconnu. Ce n'est pas une coïncidence qu'elles représentent aussi la sagesse. Il n'y a rien de plus puissant que la connaissance. C'est pour cela que nous prenons tant de précautions quand nous enseignons la magie noire à quelqu'un, dit-elle en prenant ma main. Le noir est la couleur de la déesse en vieille femme, la couleur de la dissimulation, des mauvais présages et de la mort."
Chapitre 10, p. 246

 De retour du passé, Matthew et Diana, maintenant enceinte, jouent une course contre la montre. Il faut trouver les pages manquantes de l'Ashmole 782 avant la Congrégation ou pire, avant Benjamin, le fils de Matthew qui est aussi sadique que fou. Tout s'accélère, la découverte du secret des origines des créatures n'est plus très loin.

Avec beaucoup plus d'action que dans les deux premiers tomes, je pense pouvoir dire que c'est le meilleur de la saga. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et les 900 et quelques pages passent sans qu'on s'en rende compte.

On comprend enfin le pourquoi du comment, on trouve les réponses aux questions qu'on se pose depuis le premier tome. Bien qu'il y ait nettement moins de références historiques dans ce tome, le style de Deborah Harkness est toujours accrocheur.

Au niveau des personnages, vous vous souvenez sûrement mon aversion pour Matthew? Bon, il est toujours très spécial et ce n'est toujours pas l'amour fou mais ça commence à aller mieux, surtout vers la fin du livre. Je l'accepte un peu mieux, il m'énerve moins. Quant à Diana, je l'aime toujours autant. Surtout maintenant qu'elle devient une sorcière badass et que Matthew la laisse vivre... un peu plus. Et gros coup de coeur pour Gallowglass, présent depuis le premier tome mais dont on découvre un côté vraiment touchant dans ce tome. J'avais juste envie de le prendre dans mes bras et de lui faire un gros câlin!

La jolie fin d'une saga entraînante (une fois le début du premier tome dépassé). Deborah Harkness finit avec une jolie morale sur l'origine des créatures.

VO: The Book of Life (All Souls Trilogy #3) de Deborah Harkness

A lire aussi...
Tome 1: Le Livre Perdu des Sortilèges
Tome 2: L'Ecole de la Nuit

Challenge 50 romans en 2017 46/50
Pumpkin Autumn Challenge 4/6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire