Bienvenue sur mon blog, mélange de pages, de films et de voyages. Sans parler d'une pincée de magie!

Vous pourrez trouver mes avis sur mes lectures, les films et séries que j'ai vus et parfois même de choses qui m'ont marquées, tout simplement.

Vous trouverez sous ce texte un lien pour accéder à la liste des chroniques présentes sur mon blog, classées par ordre alphabétique du nom d'auteur.

Bonne exploration de mon monde, bonnes lectures si vous lisez et n'oubliez pas de sourire!

Daphné

Liste de chroniques

5 févr. 2018

Le Père Noël assassiné!

Roman écrit par Kenneth B. Andersen
Traduit du Danois par Frédéric Fourreau
Publié chez Pocket Jeunesse (PKJ)
Lu en Français - 376 pages

"Écoute. 
Tu l'entends ? 
Tu la vois ? 
Tu la sens ? 
Tu le devrais. Car elle est partout. Elle grouille, bouillonne, chante ! Vieille comme le monde, mais toujours aussi turbulente qu'une enfant. Elle est profondément ancrée dans ces murs massifs, coulée dans les fondations, invisible à l'œil nu. Et cependant elle est bien là, rien ne lui échappe, ni le moindre mouvement, ni le moindre jour, ni le moindre sourire. 
La magie."

Le Père Noël a été assassiné et depuis, tout va mal dans son village. Katrine, Frederik et Jesper, des adolescents ordinaires, sont emmenés au pays du Père Noël par un lutin en piteux état. Ils ont 24 jours pour sauver Noël, ou bien l'horreur se répandra.

Je ne sais honnêtement pas à quoi je m'attendais en commençant ce livre, mais certainement pas à ça. J'avais vaguement vu l'avertissement de "scènes violentes" sur la quatrième de couverture. Etant un livre classé en jeunesse, je ne pensais pas que ça allait être si violent. Bah si.

En fait, ce n'est pas violent, c'est macabre. Gore. Glauque. Alors oui, Noël est en train d'être détruit par un psychopathe (y'a pas d'autre mot) mais est-ce que toute cette hémoglobine était vraiment nécessaire? Parce que du coup, j'ai eu beaucoup de mal à accrocher à l'histoire, qui commençait pourtant bien. Et je me demande comment ce livre en est arrivé à être classé en jeunesse. Parce que oui, ça parle du Père Noël, il y a des lutins, un renne mais il y a surtout un grand malade qui a décidé de détruire tout ça de manière... sanglante. Personnellement, je ne le recommanderai pas du tout à ma nièce de 10 ans. Ni même à mon neveu de presque 12 ans.

J'ai vraiment commencé à accrocher (parce que oui, j'ai quand même fini par accrocher) dans les 100 dernières pages. Là, le suspens s'intensifiait vraiment, le côté macabre était un peu atténué (quoi que...) et je voulais vraiment savoir si Noël allait être sauvé. Et comment, surtout. L'écriture et le style sont suffisamment bons et fluides pour m'avoir fait tenir jusqu'à ces dernières pages. Pour moi, c'est donc vraiment un problème sur le contenu de l'histoire.

Une petite déception donc. Mais c'est vrai que lire ce livre après La véritable histoire de Noël de Marko Leino fait un peu l'effet d'une claque. C'est l'opposé total. Je suppose qu'il faut juste être préparé au côté macabre du bouquin.

VO: Julemandens død de Kenneth B. Andersen

✔ Cold Winter Challenge 6/11 

1 commentaire:

  1. C'est sûr qu'il ne devrait pas être classé jeunesse... En tout cas, j'avais bien aimé et, peut-être que je le relirais en fin d'années.

    RépondreSupprimer