Bienvenue sur mon blog, mélange de pages, de films et de voyages. Sans parler d'une pincée de magie!

Vous pourrez trouver mes avis sur mes lectures, les films et séries que j'ai vus et parfois même de choses qui m'ont marquées, tout simplement.

Vous trouverez sous ce texte un lien pour accéder à la liste des chroniques présentes sur mon blog, classées par ordre alphabétique du nom d'auteur.

Bonne exploration de mon monde, bonnes lectures si vous lisez et n'oubliez pas de sourire!

Daphné

Liste de chroniques

1 févr. 2018

Phaenix

Romans écrits par Carina Rozenfeld
Publié chez Robert Laffont (Collection R)
Lus en Français 
Saga composée de:
Les cendres de l'oubli (438 pages)
Le brasier des souvenirs (416 pages)

"La corde de sol résonna grave, chaude, et les notes jaillirent naturellement, s'élevant dans l'atmosphère tiède, enveloppant aussitôt chaque brin d'herbe, chaque branche d'arbre d'un épais manteau musical, à l'unisson du souffle d'air qui faisait danser toutes les feuilles des chênes, des peupliers, des buissons de lauriers-roses, des oliviers frissonnants.
Je me sentis, à ce moment précis, profondément en harmonie avec la nature. Jamais le prélude de Bach ne m'avait semblé aussi beau. Il n'était pas très long, et je laissai bientôt mourir la dernière note, suspendue dans les couleurs du coucher de soleil."
Les cendres de l'oubli, Chapitre 3, pp.48-49

Vous connaissez cette sensation que l'on a quand on finit un livre génial et que, même si vous commencez un autre livre n'ayant rien à voir, vous êtes toujours hantés par les meilleures scènes du livre que vous venez de finir? C'est l'effet que me fait cette saga. Je l'ai terminée hier mais je ne suis pas encore psychologiquement prête à laisser partir les personnages et l'histoire.
J'ai découvert cette saga totalement par hasard, en promenant à la médiathèque. Les deux tomes étaient mis en avant sur une table: la couverture m'a attirée, puis le résumé du premier tome et j'ai embarqué les deux tomes en me disant que, de toute façon, la collection R est en général une valeur sûre. Vous savez quoi? J'avais raison!

Anaïa, passionnée de théâtre et de musique, déménage en Provence avec ses parents et entre à l'université pour la première fois. Tout va bien jusqu'à ce qu'elle découvre des grains de beauté sur sa main gauche qui apparaissent au fur et à mesure des rêves étranges qu'elle fait. C'est sans compter les deux garçons attirants qui semblent très bien la connaître et qui ont une chose en commun: ils veulent absolument qu'elle se souvienne de quelque chose d'important.

En commençant cette saga, je me suis dit que ça avait un peu le même schéma que certains livres YA que j'ai déjà lu: la fille qui débarque dans une nouvelle ville, un truc bizarre qui lui arrive et un garçon aussi ténébreux que séduisant. Mais en fait non... Le phénix, la mémoire d'Anaïa, la musique... On est transportés bien au-delà de ça.

Par la musique. OH MON DIEU. J'avais jamais lu un auteur qui parlait aussi bien de la musique dans un livre. Etant moi-même musicienne (violoncelliste, pour être précise), j'ai senti que Carina Rozenfeld savait de quoi elle parlait, vraiment. Que ce soit pour le classique ou les musiques plus modernes, ces livres sont truffés de références musicales, avec la playlist entière disponible à la fin, et qui nous font entrer dans l'histoire tellement facilement. J'ai trouvé le principe super chouette. J'ai découvert un tas de musiques vraiment pas mal. Parce que, pour être honnête, la musique contemporaine, c'est pas trop mon truc. Moi c'est plutôt classique/musique de film. Non? Vous ne voyez toujours pas pourquoi je me suis identifiée si facilement à Anaïa?...

Et puis, le violoncelle quoi <3 Le violoncelle est sûrement la raison pour laquelle je me suis identifiée si facilement à Anaïa. On a la même passion pour cet instrument. D'ailleurs, ayant dû arrêter le violoncelle au début du lycée (internat+instrument cassé=mauvais combo), j'ai ressenti une crise de manque en lisant ces livres. Besoin de retoucher à mon instrument adoré!

Par la romance entre Anaïa et son âme-soeur (non, je ne révélerait pas qui c'est, même si ça se devine assez facilement) qui était très belle et m'a beaucoup touchée. Je suis assez exigeante comme lectrice quand on en vient à la romance. Si elle prend trop de place dans l'histoire, j'accroche pas. Si elle n'en prend pas assez, j'accroche pas forcément non plus (quoi que plus facilement que si c'est trop). Mais là, j'ai été submergée, j'ai adoré! C'était romantique, un peu triste mais plein de douceur.

Et puis par la partie fantastique, qui est quand même le but de l'histoire: le phénix. Dès qu'il est question d'un animal mythique, on peut être à peu près sûr que je vais adorer. Gagné! Cette version du mythe était une idée de génie! Le phénix m'a pris sur ses ailes et je me suis embrasée pendant près de 900 pages. Un délice à lire!

2 commentaires: