5 avr. 2020

Daughter of the Forest - Juliet Marillier

https://resandeuttern.blogspot.com/2020/04/daughter-of-forest-juliet-marillier.html


Sevenwaters #1

Roman de Juliet Marillier
Publié chez Tor Books
Littérature néo-zélandaise - Lu en anglais
669 pages

Titre VF : Sœur des cygnes (La Septenaigue #1)



To reclaim the lives of her brothers, Sorcha leaves the only safe place she has ever known and embarks on a journey filled with pain, loss and terror. When she is kidnapped by enemy forces and taken to a foreign land, it seems that there will be no way for Sorcha to break the spell that condemns all that she loves. But magic knows no boundaries, and Sorcha will have to choose between the live she has always known and a love that comes only once.




Mon avis
❤❤❤❤❤

J'avoue que je pourrais dire tellement de choses sur ce roman que je ne sais même pas par où commencer. J'ai découvert ce livre totalement par hasard, en faisant des recherches sur Goodreads pour trouver des romans irlandais ou qui se passent en Irlande. J'en avais besoin pour le boulot, bref je vous passe les détails. Comme le résumé m'a beaucoup plu, je l'ai acheté pour ma liseuse et là...

... là ça a été l'hypnotisation totale. Vous avez déjà connu des livres qui vous font oublier où vous êtes pendant toute la lecture ? Des gros livres qu'on lit aussi vite qu'un livre de 200 pages tellement c'est prenant ? Des livres dont vous rêver la nuit ? Voilà, c'est ça. Ce livre a été un coup de cœur intégral, mon plus gros coup de cœur de 2020 pour l'instant.

Réécriture d'un conte irlandais (qui ressemble énormément au conte Les cygnes sauvages d'Andersen, que je vous invite à lire), me voilà projetée dans l'Irlande du Moyen-Âge, au temps où la population vivait en harmonie (enfin... presque) avec le folklore qui les entourait et à travers ça, avec la nature. Un temps où les anglais commençaient à vouloir s'installer aussi (très important). Ce livre est un savant mélange de fantasy et d'historique, sur fond de folklore irlandais.

Les personnages, Sorcha et ses frères, Simon, Red, sont tout en relief. Il y a vraiment une profondeur dans chacun d'eux. L'histoire est pleine de rebondissent, et on se laisse surprendre et on tremble même quand on connaît le conte et qu'on sait globalement comment ça va finir. L'écriture est fluide si bien, que dès la première page, je savais déjà que j'allais passer un bon moment et j'ai eu raison, malgré les quelques longueurs qu'il peut y avoir.  Ce n'est pas un livre au rythme rapide, l'auteure prend clairement son temps - et ce n'est pas un reproche -, et accélère quand l'histoire le demande. Mais c'est beau, vraiment. J'ai ri, pleuré, tremblé et me suis réjouie avec les personnages parce que j'avais l'impression d'être dans l'histoire. Quand j'ai fini (assez tard dans la nuit...), j'en ai rêvé la nuit ! Mais genre, j'ai refait le roman dans mes rêves.

Enfermée chez moi depuis quasiment un mois maintenant, à cause du confinement, j'avais du mal à lire car très oppressée et angoissée. Je lisais des livres mais ils ne me faisaient pas plus d'effet que ça. Mais celui-là, CELUI-LA, il m'a fait quitter la France et le XXIème siècle pendant deux jours. J'ai lu 700 pages en deux jours, j'ai quasiment jamais fait ça de ma vie... L'aventure, la magie, la fraternité, les légendes, l'amour aussi et le suspens (je vous jure, mon cœur battait à 300 à la minute), tout a accroché. Une ambiance qui fait du bien.

Un livre incomparable.

A lire aussi...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire